Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

30 septembre 2004

Encore un flash mob !

ParisMob annonce un nouveau flash mob pour le Samedi 2 octobre.
En choisissant d'organiser un flash mob en même temps que la nuit blanche, les organisateurs semblent résolument vouloir faire rang avec les artistes qui animeront la nuit blanche parisienne.

De leur côté, les organisateurs de la nuit blanche prennent exemple sur les premières pratiques en usage par les mobeurs-blogueurs qui regroupaient sur une page web les signets pointant vers les compte-rendus d'un flash mob. Le "public" des flash mob ayant beaucoup évolué depuis, cette pratique a tendance à se perdre.
Sur le site en flash de la nuit blanche vous trouverez un onglet "les blogueurs en parlent" dans lequel il suffit d'inscrire l'url de votre billet si vous publiez quelque chose sur la nuit blanche.

Pour le 2 octobre vous avez le choix : être mobeur, blogueur, badaud, artiste, figurant, ou encore spectacteur et contractile.

29 septembre 2004

Les debats sur le P2P

Aujourd'hui Jean Baptiste Soufron vient de mettre en ligne un compte-rendu du colloque sur le P2P organisé par le FDI (Forum des droits sur l'Internet) qui s'est déroulé hier au Sénat.

Hier, Netlex commentait le projet d'une nouvelle taxe sur les abonnements internet (après la taxe sur les CD vierges) proposée par les sociétés d'auteur (Adami et Spedidam). Mais la légalisation du P2P moyennant une taxe est-ce bien gérable à l'échelle transnationale où se font les échanges ? Et cette taxe profitera-t-elle réellement aux artistes ?

Avant-hier, l'association ODEBI lançait un nouvel appel au boycott contre l'industrie phonographique pour s'opposer au principe de la redevance sur la copie privée qu'elle considère comme un racket, ainsi qu'à l'usage des technologies (DRM) qui limitent l'accès aux musiques achetées par le consommateur.

Le 25 septembre WeBlogs P2P & NTIC attirait l'attention sur les différents modes de vente de musique en ligne : par carte de crédit via internet, ou par cession d'unités SMS via le téléphone portable. Le second mode de paiement revient deux fois plus cher. Remarquons que cela pénalisera surtout les très jeunes consommateurs qui ne disposent pas de carte de crédit.

Ruinisme d'hier et d'aujourd'hui

"Lorsqu'il réalisa le projet de la Banque d'Angleterre, Sir John Soane, le grand architecte anglais du début du XIXe siècle, envoya trois esquisses à l'huile aux administrateurs de la banque. La première montrait la banque flambant neuve, brillante, rutilante; la deuxième la représentait quelques années plus tard, couverte de lierre et d'une riche patine; la troisième imaginait la banque dans mille ans, à l'état de ruine" (ZERNER & ROSEN, Romantisme et réalisme, Ed Albin Michel, 1986, p. 52)

Via l'agrégateur de-li-cious, voici un projet de photoshopage collaboratif qui recycle la bonne vieille idée romantique de ruine moderne.

Le plus original dans ce projet, n'est pas tant de présenter nos cités modernes comme des ruines, mais d'avoir "modernisé" ces images ruinistes par de vilains tags et un contexte éditorial tellement pollué de publicités, que tout élan d'évasion vers un passé anticipé reste englué dans la banale actualité mercantile.

Gouter de rentree

Tout n'est pas rose dans la ville rose.
"Il y a les filles de la fac, qui ont réinvesti Toulouse, avec des talons pointus, des jolies coifures, des beaux pantalons, qui leurs font un jolie cul. Les étudiants c'est à la petite semaine, ils boivent des cafés forts et des cocas lights dans des ruelles roses en attendant le samedi soir, parce-qu'ils ont toujours quelqu'un pour aller se bourrer la gueule ou mettre une langue dans leur bouche et leur fourrager sous la ceinture. Et parais t-il que ce sont des belles années, où l'on plaisante beaucoup. Peut être que je n'ai pas le sens de l'humour non plus. Ca fait beaucoup pour une seule personne."
(Goûter...)

Et aussi, à propos de SAGAN : Tristesse

"Sagan, elle m'a un peu aidé à survivre, elle m'a un peu arraché des après-midis collégiens qui n'en finissaient pas. Elle avait ce quelque chose d'impalpable, qui parlait de la solitude des hommes, et, je l'ai touché cette solitude, du bout des doigts, mais sous la plume de Sagan, les héros étaient moins terrifiants et la solitude, elle la peignait, fataliste, mais jolie; tristement colorée, comme quelque chose d'inhérent à nous tous, mais qui n'empêche pas forcement de vivre".
Le blog s'appelle Petits pains au chocolat "Une jeunesse violente et saturée d'ennui" Eluard. A lire.

Blogs de médiévistes

De rerum invasiva : un weblog italien récemment découvert qui n'est ici que le prétexte pour vous signaler
ce site en anglais regroupant des weblogs tenus par des médiévistes :

Medievalist Weblogs (sorted by Frequency) : S. Worthen In the Northern Oceans of Medieval Academia

Quelques weblogs de médiévistes francophones :

Blitztoire qui nous parle ici de son amour de Rome et de l'Ecole Française.

Le Plume en sommeil depuis le mois d'Août.

Une invitation à compléter la liste par vous-mêmes.

28 septembre 2004

Turbiner son blog avec SPIP

Vous connaissez peut-être le blog de Minh-Quang, qui depuis longtemps turbine son blog sous SPIP .

Cette solution de publication est un peu compliquée à appréhender si le monde du PHP et des interfaces d'administration vous sont un peu éloignés, mais elle a l'avantage d'offrir de nombreuses possibilités de configuration, d'opération sur la base MySql. Cette solution permet aussi le multi-utilisateurs grâce à un forum et un système de messagerie interne. Sur chaque article, pas de commentaires à proprement parler, mais un forum configurable.

Afin de transformer votre SPIP de base en blog, je ne saurais faire autrement que de vous conseiller ce merveilleux site qui vous en apprendra des tonnes: Atypik.biz

Lithium

27 septembre 2004

Photographie mon amour...

Encore quelques magnifiques photoblogs à découvrir :

Laissez-vous porter par Blog je (comme) où Marc nous projète dans l'univers cru de ses jours passés avec le DAL (Droit Au Logement). Des images à la fois splendides et révoltantes où le noir et blanc impregne toute la puissance de cette misère. Mais il sait aussi photographier avec légèreté et couleurs vives, et c'est tout aussi délicieux.


Bradford et son site f/1.8 propose une photographie épurée, calculée, presque millimètrée. J'ai particulièrement été impressionnée par cette goutte d'eau ou ce départ d'onde qui requière une précision certaine mais aussi de la patience. Et le rendu est impeccable.

Tronche de Blogueur

Le trombinoscope Look at us change de tête ! Depuis quelques temps, c'est via un wiki que les blogueurs peuvent laisser leur trombinette sur le web.
Pour y apparaitre, il suffit de suivre le mode d'emploi et en quelques secondes la liste s'actualise.
Actuellement, 17 blogueurs ont (re?)franchis le pas... A qui le tour ?

Et puisqu'on parle de tête à bloguer, n'oublions pas l'excellent site des Petites Bouilles de Blogueurs
... à croquer !

Cultivez la musique de la vie avec un blog... Et vive la promotion!

Miouzic, musique... Dites comme vous voulez, prononcez-le avec grâce ou désinvolture. Les blogs se colorent à l'amorce musicale. Futilité des sons ? besoin de reconnaissance ? La musique investit les blogs aussi bien que les blogs investissent les empreintes sonores et culturelles de la vie.

La culture n'est pas un mal et le blog Because I Wanna se nourrit de mélodies, d'images sur fond de rock à l'en-tête bien balancé en noir et blanc. "Because I Wanna" ne s'explique pas. C'est un pan de goûts qui s'affirme et où l'on prend ce qu'on veut.
Source : Utena.

Une idée de groupe. Une passion pour la musique et quels liens avec son public ? Un site Web vert de gris ou un blog ? Le groupe Rock d'Orléans DevonMiles explique dans le magazine l'Ordinateur Individuel pourquoi le blog s'est avéré adéquat pour maintenir le "lien artistique avec les fans et les amis" :
"Fin 2003, j'ai commencé à migrer nos données de l'ancien site vers le blog. En février 2004, ce dernier était opérationnel. Le nombre de visiteurs a alors explosé. Pourtant, le contenu n'a pas changé : infos, mp3, vidéos, dates de concerts, mais le côté "carnet de bord" semble plaire au public".
Un public qui, à travers le blog, a l'impression de vivre au jour le jour avec l'artiste, à l'aider dans sa démarche, à le supporter "virtuellement" ou "réellement".

Parfois, le blog dépasse "le tout soi" livré "à l'autre" pour devenir objet publicitaire et de promotion qui cultive l'intérêt d'un évènement, le grapillement de la préparation d'un festival : Les Transmusicales de Rennes s'affichent avec un blog. S'afficher, c'est se montrer, se donner en pâture à l'autre pour faire naître la réaction et le commentaire.
Source : Blog-Art Infos.

La célébrité est-elle synonyme de la culture ? Saura-t-on s'il s'agit bien du héros télévisé Serpico ? Oui, car on le déclare dans le titre : Official Frank Serpico Blog. Il faut rassurer le public, le faire sien. Redire qui l'on est et se reconstruire une nouvelle identité en ligne compatible avec son identité hors ligne.
Source : Metafilter.

Là où la musique se fait moins saillante, où les Euros se font trébuchants, c'est lorsque le ministre des finances néerlandais se met à blogguer. Gerrit Zalm veut via son blog, montrer qu'il est un homme comme les autres. D'ailleurs, il est dit qu'il y consacre 20 minutes quotidiennes. Mais l'homme ne peut se départir de son statut ; son weblog est hebergé sur le site Web du Ministère des Finances.
Source : The Blog Herald.

Cultivez la vie... Cultivez ce qui fait le coeur de la culture : la cuisine... Cooking For Engineers est un blog incongru qui présente des recettes pour des informaticiens à la mode analytique, démontrant que toute recette est une "émulsion" chimique ; un automatisme à acquérir. Les plans sont là pour rappeler que l'art culinaire est fait d'ajouts, de regroupements et synthèse. Les esprits cartésiens font sens dans les arts de la table.

Enfin, la musique de la vie se cultive en un immense musée imaginaire fait de ces petites choses accumulées, des "restants" de culture, des traces palpables comme ce blog collectionneur de tickets et autres talons... Une mémoire rangée non pas dans une boîte en carton mais accumulée collectivement dans un blog : TicketStubs.

Petite musique de la vie qui s'ébranle tout d'un coup lorsque l'énervement est là et se traduit en ligne ainsi. Ainsi va la vie!

Du "consom-acteur" au "blog-sumer"

Quel modèle économique pour les weblogs ? Pointblog se faisait l'écho du débat cet été, ainsi que Web Affinity.

Dans un monde où le consommateur a plus de crédibilité que le publicitaire, quel est l'intérêt pour une entreprise de dépenser des millions pour promouvoir un produit, quand des milliers de webloggueurs sont capables de publier des milliers de liens d'acheteurs mécontents ?

"In a world where your brand identity is basically the sum total of your search results, a shelf space dominated by brand counter-claims and hostile consumer comments makes life very difficult for advertisers."

Advertisers Beware: Blog-Fortified "Copy Cops" at Your Doorstep By Pete Blackshaw September 23, 2004
Si l'outil est trop prometteur pour être abandonné aux sceptiques, celui qui veut promouvoir ses produits en utilisant les weblogs doit désormais développer une politique marketing qui prend en compte cette nouvelle donne.

Placer le consommateur au coeur du message n'est plus suffisant, dès lors qu'il est en même temps devenu acteur. On dit même, "consom-acteur".

Il faut donc respecter un certain nombre de règles fondamentales, faute de quoi,le message risque d'être mal perçu, sinon fortement dommageable pour celui qui en est l'auteur.

Un journaliste chevronné peut être pris en faute par la vigilance de quelques webloggueurs de attentifs et exigeants (C'est la mésaventure qui vient d'arriver à Dan Rather, sur CBS NEWS.

Les marques telles que Microsoft, Nike, Nokia, sans oublier Apple, ont parfaitement compris tout le profit qu'elles peuvent tirer de cette armée de consommateurs critiques, avides d'information, qui assurent un contrôle de la crédibilité du message publicitaire, et qui peuvent grâce à leur weblog diffuser à l'échelle de la planète le "buzz" positif (l'équivalent du bouche à oreilles sur le web) qui va doper les ventes.

Le webloggueur est donc censeur critique de la société de consommation, et aussi lui-même objet de consommation, car il est de plus en plus considéré comme une cible commerciale potentielle.

Conclusion première de la part des annonceurs : connaissez ceux qui influencent l'opinion dans la blogosphère. "Know the bloggers who "move the market" and "shape the brand.".

C'est précisément pour tenter de connaître ce qu'on dit des produits dans la blogosphère que sont nés des outils de veille tels que Babble.

Le corollaire de cette tendance, c'est qu'il va devenir de plus difficile de faire la distinction ente communication et publicité plus ou moins avouée.

C'est déjà le cas avec des entreprise utilisant le weblog comme vecteur d'image pour assurer la promotion de leur activité. Où s'arrête l'avis subjectif et où commence l'"infor-mercial" ? Aujourd'hui, la frontière est bien floue, et le lecteur est abandonné à son bon sens.

Mais il ne faudra sans doute pas longtemps avant que le "consom-acteur", encore lui, réclame de la part de ceux qu'il estimera trop enclins à circonvenir sa crédulité, la signature de chartes de bonnes conduite.

A cet égard, il est significatif que l'on constate outre-atlantique, un regain d'intérêt pour ce que l'on dénomme : the "rules of engagement", c'est à dire les principes fondamentaux à respecter pour réussir sa publicité dans la blogosphère.

Une évolution qui consacrera à n'en pas douter la naissance du "blogsumer" (contraction des mots anglais "blogger" et "consumer"), qui sera à la blogosphère ce que le "consom-acteur" est au marketing traditionnel.

26 septembre 2004

Jackito a son blog

Vous vous souvenez peut-être du bruit provoqué il y a deux mois par le lancement via Internet du Jackito, le premier TDA (pour "Tactile Digital Assistant).

Au cas où vous voudriez vous rafraîchir la mémoire, vous pouvez visiter le site de Jackito et lire l'entretien que j'ai eu avec ses fabricants.

Comme ils ont été apparemment un peu échaudés par le nombre d'internautes qui disaient que leur produit était trop beau pour être vrai, ils ont décidé d'ouvrir leurs archives scientifiques et de publier une histoire exhaustive du concept de TDA.

Et sans doute par souci de transparence -- ou de modernité -- tout est publié sur un nouveau blog, écrit en anglais, 3Actil.

Il semble que les préoccupations des fondateurs de Jackito soient proches de celles de Raj Reddy, ce professeur de Carnegie Mellon University (CMU) qui veut construire des combinés PC-TV-téléphones pour 250 dollars à l'intention des pays en voie de développement.

Pour plus de détails sur ce projet, vous pouvez lire (en anglais) cet article publié par le quotidien Pittsburgh Post-Gazette ou visiter le site de CMU consacré au PCtvt.

Roland

Un blog pour les formats ouverts

Hier soir, mon spiperman avait enfilé la blouse du geekman à tout faire pour transférer le contenu de mon site local d'un serveur Apache Win vers un Apache Linux. Impossible de travailler sérieusement quand il grommelle des trucs à demi-intelligibles sur UTF-8 et ISO-8859-15. Je prête une oreille compatissante à son galimatias en posant de temps en temps une question plus ou moins à côté de la plaque ou en risquant quelque naïve hypothèse, parce que je sais que ça l'aide à penser. C'est le moins que je puisse faire, sachant qu'il peine pour moi. Au passage j'intercepte quelques notions, juste assez pour donner la réplique, mais pas assez pour occuper mon esprit. Dans ces moments, je flânouille sur les moteurs de recherche en tapant des mots au hasard, tout ce qui me passe par la tête.

Bingo! je tombe sur un billet de Thierry Stoehr qui me renvoie vers un article très complet de Steve Frécinaux, "Introduction aux jeux de caractères".

Mais mon geekman qui sait tout, a déjà "fixé" le problème, comme ils disent dans leur jargon.

Alors je retourne sur le blog de Thierry Stoehr parce qu'il m'a l'air drôlement intéressant ce Monsieur. Son blog, Pour les formats ouverts, a été créé en juillet dernier et c'est déjà une superbe ressource sur les problèmes horriblement tortueux d'interopérabilité dans lesquels nous nous embourbons chaque jour un peu plus.

Son dernier billet traite de l'affaire UFC-Que Choisir qui dénonce l'incompatibilité des baladeurs numériques avec les fichiers achetés sur les sites de vente en ligne.

Il y est évidemment question de DRM (Digital Right Management), ces fameuses métadonnées qui "protègent" les fichiers et nous mènent par la bride. Et comme de juste, Thierry Stoehr a plein de choses intéressantes à nous apprendre sur ce sujet.

Il y a deux ans, Nicolas Vérité imaginait une petite fiction dont il situait l'action en 2010, mais il faut croire que le temps travaille un peu plus vite que l'imagination...

Des trucs pour blogs, defaillances et paresse

Chez les blogs, paresse et outils se confondent. Ils se nourrissent l'un de l'autre, exercent une fascination croisée pour faciliter la vie en ligne.

Certains outils de blogs sont bien malins. Ils mesurent la popularité d'un blog avec forte raison. Utiliser Technorati, c'est indiquer dans la petite case, l'adresse Web de votre blogue et regardez ce qui se passe. Il s'affiche alors les blogs qui citent le vôtre.
Exit Google et autres puissants moteurs de recherche, on vous mâche le travail.
La base de données de cette solution a atteint les 4 millions de blogs indexés et grossit quasiment à vue d'oeil.
Source : I Feed You.

Ne pas croire toutefois que les moteurs de recherche aient perdu la bataille ; ils se font plus spécialisés, ingénieux dans leur capacité d'intégration et cherchent une raison d'exister plus forte dans le caractère local :
"Depuis quelques jours, lors de la recherche sur le nom d'une localité, Google propose, tout en haut de la page, un plan de cette localité. Google fournit généralement deux plans, l'un en provenance de ViaMichelin, l'autre de Map24.
Important: il semble nécessaire, pour que Google trouve ces plans, de chercher avec l'interface nationale."

Source : Totem Consult.

La paresse d'un outil, c'est peut-être d'agréger des nouvelles de stars de la musique : Celebrity Blog. Mais bien que le contenu soit là, l'âme automatisante se vide de son sens.

Eriger la paresse en un art du blog, c'est y mettre tout son coeur : Syndicat des Partisans du Moindre Effort ("vive le syndicat des partisans du moindre effort !").
Est-ce le blues d'automne qui vient frapper à notre porte ?

Le contraire de la paresse, c'est de se battre pour que son blogue puisse continuer à vivre techniquement et à accueillir une expression. C'est ce que vit en ce moment l'auteure des coups de langue de la grande rousse. Il faut persévérer!

Chaque jour, le monde des blogs se dote de nouveaux outils qui viennent à vous si vous n'allez pas à eux. Vous avez une webcam, vous voulez "mobloguer" ou mieux "vidéobloguer"... Audio Video Blogger vous le permet en bêta gatuitement juqu'à 10 messages sur votre blogue. La petite image vidéo qui apparaît ressemble à une session de vidéo-chat ou vidéo-clavardage pour ne déboussoler le néophyte. Le discours est bien rôdé.
Source : Smartmobs.

Mais la paresse ultime, n'est-ce pas de vivre comme un beau bébé ? Comment le savoir ?
Source : FlickR.

Encore plus fort ? Non, il faut agir, travailler et poser ses valises à Téhéran, ce n'est pas paresseux du tout, c'est se poser des questions sur le fait même d'y être :
"Je ne sais pourquoi, ce fut une avalanche de pensées sur la permanence des sentiments humains. Non plus à travers les saisons et les âges, comme ce 21 septembre me l'avait d'abord suggéré, mais à travers les pays, les cultures et les régimes. En Iran aussi les enfants pleurent le jour de la rentrée... Malgré les mollahs, malgré l'axe du Mal qui empale ce pays, dans la psyché occidentale, sur une poterne repoussante, malgré les images subliminales de foules fanatiques d'hommes et de femmes en noir."

25 septembre 2004

L'echange est-il de nouveau le maitre du Web ? Les blogs y contribuent pour beaucoup

Dans leur rapport La société de l'information (disponible gratuitement en téléchargement à cette même adresse) pour le Conseil d'analyse Economique paru à la Documentation Française au premier semestre 2004, Nicolas Curien et Pierre-Alain Muet coordonnent des articles où sont évoqués l'économie du savoir, une économie d'échanges voire de don qui restructure toute notre société et où Internet joue un rôle considérable, derrière cette "abolition" apparente des frontières physiques de nos pays.
Pour l'industrie du disque, il est par exemple notifié en page 168 de ce rapport que "la copie musicale élargit les usages et offre de nouvelles sources de revenus" ce qui est explicité ensuite via un point assez large sur la situation.

Dans cette économie de l'échange et du don qui se développe, l'avocat américain Lawrence Lessig joue un rôle assez central pour la promotion de la licence Creative Commons. Par un article de son blog, il nous permet de découvrir l'initiative commune du magazine Wired et de Creative Commons.
Wired distribuera gratuitement avec sa prochaine édition papier un CD gratuit musical de Gilberto Gil et NegativLand en licence Creative Commons que cette animation Flash présente : "The Sampling Licenses" encourageant à remixer la culture : sampler, recréer à partir de la musique... Bref un don pour refaire, transformer, et donc se réapproprier la Culture.

Dans ce domaine de l'échange, l'agrégation de contenu joue un vrai rôle. Le diffuseur de l'info voit l'internaute de plus en plus libre de choisir la fraction d'actualité qui l'intéresse.
Aujourd'hui, il est possible de choisir quelles nouvelles de Google Actualités, l'on veut recevoir via son agrégateur grâce à une sélection de votre part de mots-clés indiqués dans les articles par cet outil fourni par Voidstar.
Source : Smartmobs.com.

Autre exemple : Search Engine Blog nous informe aujourd'hui qu'il est possible d'obtenir des fils RSS très thématisés de ce méga-moteur d'actualité, le tout financé par de la publicité s'affichant dans votre agrégateur (une publicité par jour).

Cet échange reste pourtant virtuel et les blogs cherchent à introduire la dimension de rencontres physiques dans ces échanges sur le Net... Elles sont parfois même à l'origine de la création de blogs comme l'indique cette fiche pratique élaborée par la Cité des Sciences et de l'Industrie de La Villette (Paris) :
Les blogs, outils de publication en ligne ("Un blog ?! Qu'est-ce que c'est ? - Qui blogue, et pourquoi ?") :
"Une tendance significative est le passage de la pratique individuelle à la pratique collective. De plus en plus de carnets sont écrits à plusieurs mains, ou sont mis au service de projets communs. Il peut s'agir de participer à un projet littéraire, ou plus prosaïquement de permettre aux membres d'une même famille ou d'un groupe d'amis de rester en contact, à une association de faire connaître ses actions auprès d?un large public."

Cet échange non virtuel peut aussi naître d'un projet en ligne comme celui-ci en français : Blogger's World :
"Dans cette période où le monde est, on ne peut plus "tendu", j'ai réfléchi a un concept qui permettrait d'utiliser le blog pour faire passer un message tout simple: "La paix!".
En regardant les épreuves de relais aux jeux olympiques, j'ai pensé que nous, bloggers, pouvions faire la même chose avec nos blogs.
Le principe en est simple.
On part d'un blogger qui rencontre un autre blogger d'une ville autre que la sienne, il se prennent en photo ensemble devant un endroit qui permet d'identifier facilement la ville (exemple : la tour Eiffel pour Paris), et à partir de là, le blogger rencontré fait la même chose, et ainsi de suite.
Si on joue le jeu, on devrait pouvoir faire le tour des pays sans difficulté (on est quand même quelques milliers de bloggers dans le monde !).
Par contre, pour réaliser ce projet, j'ai besoin d'aide dans plusieurs domaines et je fais donc appel a tous ceux qui voudraient participer à l'élaboration de ce site de me contacter, que vous soyez infographiste ou webmestre mais aussi des gens pouvant proposer des traductions peu importe la langue."


L'échange via la forme "blogs" se répand aussi via des médias en ligne locaux. L'un des derniers exemples en date est l'initiative du bloggeur et journaliste Barry Parr qui traite de l'actualité locale, communale, associative et communitaire à Santa Cruz (Californie) et aux alentours: Coastsider.com avec l'ajout d'un agenda local, de petites annonces et de comics ; un journal en ligne local qui n'ose pas dire son nom!
Source : New Media Musings.

Parfois, enfin, l'échange virtuel est non négligeable pour un effort et une auto-motivation. Au sein du blog, s'institue un dialogue intérieur comme celui-ci en français : From Chomage Outback par Victoire Guermont, décrivant le parcours du combattant d'une nouvelle "chômeuse".
Source : Christophe Grébert.

Carnet virtuel ou encyclopedie personnelle ?

Mouche se pose des questions sur comment classer ses articles tandis que Stephane tourne la question autour de la notion encyclopédique. Méditations...

Suite des arrestations et censures sur le web iranien

Stop censoring us est un blog en anglais qui permet de suivre tous les rebondissements sur l'arrestation des blogueurs iraniens ainsi que sur les mesures de censure assez redoutables qui se mettent actuellement en place sur le web iranien.

Via le blog anglais de Hoder, qui oeuvre très activement pour mobiliser le monde du web iranien et international.

Le père de Sina Motalebi a été libéré le 16 septembre et Sina Motalebi (qui réside maintenant aux Pays Bas) a recommencé à écrire sur son blog. La photo de son père que vous voyez à cette page date d'il y a un an. En légende de cette photo : "mon père avec mon fils l'année dernière à Téhéran. Un année est passée, et de notre famille il ne reste que des morceaux éparpillés"

Le journaliste-blogueur qui collabore au journal Rooydad, Babak Ghafoori Azar, a été libéré le 22 septembre, mais selon sa collègue de travail Nedâ Dehghâni, depuis qu'il a été libéré, il vient au journal, mais ne veut plus s'asseoir devant un ordinateur (billet du 24 septembre).

Hanif Mazrooie et Shahram Rafizadeh (ainsi que quelques autres personnes semblerait-il) sont toujours en détention. Résumé et appel à la mobilisation sur Reporter sans frontières (24/09/04).

Voyage au seuil de la litterature blogospherique

Il y a la génération qui s'éteint. Celle de François Sagan qui vient de nous quitter. La bienveillance des nécrologies les plus émues ne rendront pas compte de la subversion qui fut la sienne quand elle explosa à la face du monde littéraire en mars 1954 avec ce petit roman "Bonjour Tristesse". Elle a brûlé sa vie, montrant la voie à génération suivante qui se reconnut en ce qu'elle aimait "Bach et les Beatles".

On avait oublié que François Sagan avait choisi pour nom de plume celui de la Princesse de Sagan de Marcel Proust. Aujourd'hui, l'hommage à la romancière conjugué au talent des nouveaux auteurs rend la chose impossible.

L'époque a déjà rattrapé le talent d'hier, et en cette rentrée littéraire, les aînés saluent les nouvelles plumes qui inscrivent leur récit dans une filiation romanesque comme une promesse de continuité. En 2004, Octave, personnage secondaire d?"A la recherche du temps perdu" est le personnage principal du livre de Gaspard Koenig : "Octave avait vingt ans".

Vous l'avez compris, pour parler de la rentrée littéraire, il faut aller à la rencontre du roman dans l'auteur (les personnages qui l'habitent), sans négliger l'auteur dans son roman (les personnages qu'il habite). Et pour mieux situer l'enjeu, voyez par exemple L'écrivain dans son roman : de Marcel Proust et Louis-Ferdinand Céline aux auteurs français contemporains par Pierre-Edmond Robert (pdf).

Chaque automne, c'est la même chose. Il y a de plus en plus d'oeuvres publiées en quête de lecteurs, et dans ce monde où l'on s'inquiète des délocalisations, la littérature étrangère séduit de plus en plus de lecteurs.

Mais toute la littérature est-elle encore dans les livres ? A une époque où se multiplient les supports et les mode d'écriture, comment peut-on raisonnablement penser que le talent des mots n'est véritablement reconnu que par la publication sur papier ?

Ce que l'on n'a pas encore résolu dans la blogosphère, et c'est aussi tout l'intérêt de ce chantier permanent, c'est entre autre chose, le statut de l'écrit. Non content de mordre sur la diffusion des nouvelles, voilà que le webloggueur se pique de littérature. Ou mieux encore. Tel Monsieur Jourdain, il produit sa propre littérature, mais sans qu'il s'en rende compte.

La blogosphère, média "chaud" par excellence, servirait une écriture de l'instant, un épanchement numérique de la pulsion. En un mot, l'écrit du bloggueur s'inscrirait dans la geste moderne de l'immédiateté.

Pourtant, de façon intuitive, on sent bien que le discours de la techno-modernité qui associe progrès et communication planétaire ne suffit pas à transformer l'échange des rumeurs du monde en littérature. Il y a bien autre chose qui nous guide et nous aide à reconnaître dans le flot des mots, ce qui émerge comme une vraie littérature, quand bien même, ce ne serait qu'une promesse de littérature.

Dans la blogosphère, il y aussi de la littérature. On la lie, on la commente. On tente de la faire découvrir à d'autres, mais sans le dire. La littérature de la blogosphère n'a pas d'existence officielle. Pas encore. Mais on en parle, avec raison. Car ceux qui parlent de livres, a fortiori, de ceux qui n'existent pas, ne sont jamais loin de la littérature.

Démonstration :

"Les livres faut-il en parler, avaient été gribouillés maniaquement, ils étaient ouverts ici et là, sur les pages, au crayon bille des graffitis qui évoquaient des culs de lampes ou une signature de notaire. Un tabellion pervers avait saccagé la bibliothèque. Les gravures anciennes qui ornaient le lieu étaient pareillement salies, sauf l'une d'elle qui représentait le retour d'Ulysse en sa patrie. D'autres livres et gravures étaient rongés, dévorés, dépecés, lacérés par des dents minuscules, plus petites que celles des rats. Terrifié on pensait voir à l'oeuvre et l'on craignait de voir surgir un tout petit peuple d'animalcules, destructeurs impénitents dont sans doute l'odeur d'urine âcre et malsaine devait flotter encore."
Le désordre Divagations sur des graphismes 14 juillet 2004 par Boblog.

Et vous non plus, ne résisterez pas à l'envie d'en savoir plus sur l'auteur.

Voir Les entretiens de Xiao-Tseu - [fil d'actualités RSS]

Expliquer les blogs encore, et encore, par la pratique

Les articles de la presse magazine qui tendent à expliquer le phénomène des blogs se multiplient ces dernières semaines. Dans son numéro de septembre, PC Magazine met en lumière en plusieurs pages comment créer un blog en utilisant la solution en ligne 20six.

Dans une veine quelque peu différente, le mensuel Internet Pratique d'Octobre fait un coup double avec un article sur les weblogs politiques aux Etats-Unis : "Chroniques d'une campagne électorale" (avec une courte évocation des carnets de campagne en version française de deux correspondants-journalistes de Libération aux Etats-Unis : Pascal Riché et Fabrice Rousselot) et un point didactique "Publier son Journal en ligne" (2 pages) en utilisant le logiciel de blogs Blog 8.0 bêta.

L'Ordinateur Individuel (numéro d'Octobre) consacre 3 pages au blogs : "Blog toujours, tu m'intéresses" avec 3 portraits de bloggueurs qui expliquent leur usage des blogs : Eulalie ("réflexions sur le monde"), PixelBot (blog graphique sur le Pixel), Gvgvsse (journal en en ligne) et Devon Miles Blog (groupe de Rock de Orléans).
Source : Blog Art.

Expliquer les blogs passe aussi par mentionner des utilisations à des fins inattendues. Le Président du Conseil Général du Territoire de Belfort Christian Proust utilise un blog à partir du site Internet du Conseil Général pour faire des comptes-rendus durant le procès dit "GigaStorage" qui se déroule actuellement : Christian Proust - Mon action pour le Territoire de Belfort.

Une initiative de blog, relative au Droit, celle du musée des marques. Son auteur Frédéric Glaize "essaye de donner une vision un peu décalée du Droit de la propriété industrielle en présentant chaque jour des dépots de marques qu'il relève dans le Bulletin Officiel de la propriété industrielle."
C'est un musée qui rassemble des curiosités, glanées notamment au hasard de recherches d'antériorités effectuées pour des clients.

Expliquer les blogs, c'est mieux cerner la langue employée. Chercheur breton sur le phénomène des blogs adolescents, Olivier Trédan relève un extrait d'article de la revue de sociologie Réseaux pour voir si cela s'applique aux blogs : Penser autrement le langage des blogs :
"Les préadolescents ont peu à peu élaboré et stabilisé un nouvel univers de normes et de codes, qui contribuent au fonctionnement de leur propre monde social. A commencer par exemple par les "langages texto" et chat, composés de modes d'écriture, et de rythmes bien spécfiques. Au-delà d'un souci pratique de rapidité, ces normes visent en fait à établir une distance face à l'écriture conventionnelle et face aux adultes. Elles deviennent alors un espace de transgression symbolique, par lequels les préadolescents se créent un univers commun inacessible à ceux qui n'en ont pas le code, et qui fonctionne comme un lieu de complicité réciproque."

Enfin, pas directement lié aux blogs, Jean-Luc Raymond poursuit ses efforts en explicitant en un long article ce que sont les systèmes automatiques d'agrégations de contenus, avantages et usages de l'agrégation de contenus (à destination des néophytes).

24 septembre 2004

J'ai descendu dans mon jardin

Tous les jours, l'auteur descend dans son jardin pour nous parler de sa vie, à moins que ce ne soit le contraire... Les photos sont magnifiques, les textes aussi, un vrai plaisir.

Sophil de l'eau

Passer de Blogger a Wordpress

Sur Worldlog Carthik nous indique un tutoriel en images qui vous prend par la main pour expliquer pas à pas comment transférer le contenu d'un Blogger vers Wordpress. Sympa non ? :))

Nom de plume, nom de domaine, ethique et droit

Netlex le soulignait ici ce matin, les blogueurs ne peuvent plus éluder les problèmes d'éthique. Leur responsabilité va grandissante à mesure que leur influence s'étend.

Hier simples amateurs sans prétention, les nouveaux VIP de la blogosphère devront s'allier l'expertise des hommes de droit pour éviter les faux pas.

Aussi, il ne faut pas bouder notre chance lorsqu'un spécialiste du droit des affaires et des nouvelles technologies nous offre ses lumières avec la générosité et la pédagogie qui sont propres aux blogs.

Sur Nom de Domaine, le blog de Cédric Manara, on trouve une foule d'informations utiles, notamment ce billet du 21 septembre, Bloguer... sous quel nom? qui aborde justement des questions d'éthique et de droit.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, un blog aussi spécialisé est loin d'être inintéressant. Voir le monde par le bout de la lorgnette n'en réduit nullement le périmétre. Bien au contraire, cela nous permet de le voir dans toute sa complexité.

Quelle ethique pour les webloggueurs politiques "en pyjama" ?

Dans un article du 22/09/04 intitulé "Eye on the media" publié sur NewsDay.com, Danny Schechter, qui écrit également un blog sur le site de Mediachannel.org intitulé The Dissector's Daily Blog, revient sur le "Rathergate" évoqué il y a quelques jours sur MediaTIC par Emmanuelle.

On y apprend que des bloggueurs triés sur le volet par le comité national du parti Républicain sont chargés d'analyser et de choisir les angles d'attaque contre le candidat démocrate John Kerry.

"The Republican National Committee operates its own 24/7 anti-news network to monitor coverage and orchestrate a rapid response. Salon reports that the story casting doubt on the documents was first pushed into the news stream by Creative Response Concepts, a Republican public relations firm. Then, selected bloggers went to work led by an Atlanta lawyer who helped get President Bill Clinton disbarred and was the first who called the memos fakes".
Signe de l'importance prise par les webloggueurs dans la campagne électorale américaine, il est désormais normal pour un parti de s'adjoindre les services des meilleures plumes de la blogosphère et de les enrôler dans une campagne médiatique dont ils pourfendent les travers en même temps qu'ils en deviennent officiellement un rouage.

Les webloggeurs politiques "vedettes" américains sont intellectuellement intégrés à la machine médiatique en campagne, et constitutent une force d'appoint à l'importance grandissante dans la bataille des idées, même si formellement, la nouveauté du weblog comme outil de publication permet à ces nouveaux venus dans l'arène politique de questionner les pratiques des médias traditionnels tout en revendiquant des prétentions éthiques encore vierges de toute faute majeure.

Or on remarquera que loin de s'affranchir de l'autorité des rédactions, tous les webloggueurs politiques sont loin d'appartenir à ce vivier de penseurs politiques en "pyjama" de haute volée, pour qui la rigueur intellectuelle est a priori indissociable de leur contribution au débat politique national exercé dans un esprit que l'on qualifierait ici de "citoyen".

En d'autres termes, faute de généraliser des règles éthiques professionnelles dont précisément les webloggueurs prétendent s'affranchir, on est en droit de penser, simplement parce que l'erreur est humaine, que l'existence d'un "Rathergate" dans la blogopshère n'est qu'une question de temps.

Et pour se persuader du riques réel que la blogosphère se trouve embrigadée dans les campagnes où le dénigrement de l'adversaire pourrait ouvrir la porte à bien des dérapages, voyez par exemple comment les adversaires de Michael Moore se préparent à utiliser la blogosphère pour contrer son nouveau projet de film Will They Ever Trust Us Again ?, qui utilisera des témoignages de soldats américains pour réaliser un film dénonçant la guerre en Irak.

"So what do you say, blogosphere? Can we help the troops here? Can we put a big dent in Michael Moore's effort to help destroy our military and cause us to lose the war ?", peut-on lire sur junkyardblog

Tubby Reifensthal returns sur junkyardblog
A trouver ces quelques exemples tirés de la campagne électorale américaine, on constate que la frontière qui traverse les "Deux Amériques" sépare désormais les "deux blogosphères".

Si après avoir alimenté les "warblogs" et les "campaign blogs", les webloggueurs s'installent durablement dans le débat politique démocratique, on peut raisonnablement penser que la blogosphère ne pourra pas faire l'économie d'un débat sur l'indépendance et l'éthique.

Des questions qui sont au coeur de la réflexion actuellement menée sur les médias numériques et les nouvelles formes de journalisme. Sur ce sujet, voyez notamment la liste de liens compilés par José Luis Orihuela (eCuaderno) sur le portail Web de blog.

23 septembre 2004

Blogs de super heros ou quasiment...

Le géant vert Hulk tient son propre blog avec des dessins et des mots casés : Hulk's Diary That Is On The Internet. Le "S" de l'homme extra-bien Superman rayonne sur son blog : Superman's Blog.
Source : Miss-Information.net.

Sakurazuka No Maboroshi écrit :
"Alors voilà, bloggueurs, bloggueuses, lecteurs et lectrices, au sein de notre blogosphère bien-aimée vient de naître une toute nouvelle maison d'édition. Elle s'appelle "les moutons électriques", et sous ce nom, je cite, adopté en hommage au grand écrivain californien de science-fiction, Philip K. Dick (1928-1982), on peut trouver quelques passionnés de "Lis tes ratures" tels que André-François Ruaud, désireux (je cite toujours) de trouver une nouvelle dynamique de publication en toute indépendance : les citoyens de l'imaginaire se réveillent !"
Est-ce que le bloggueur Jean Ruaud est de la même famille ?

Est-ce un super-héros ? Un pilote américain d'hélicoptère possède un photoblog : Huntrw's photos avec des images prises lors de sa campagne en Irak dans cette galerie.

Partager la musique

RobsHouse rassemble sur son blog des morceaux en MP3 sous CC Music Sharing Licence (diffusion non commerciale seulement, pas d'autorisation de sampling ou de modification).
On y trouve surtout du classique et quelques funky things très écoutables.

A prendre avec circonspection en cas de rediffusion, car il est difficile de savoir si les sources sont bien sous cette licence. Parfois, il ne s'agit que d'extraits promotionnels pour faire connaître le travail d'un groupe musical. Dans certains cas, la source est tout simplement éludée. Dans d'autres, on trouve une mention informelle qui paraît vaguement compatible avec la CC MSL...

Mais bon, tant qu'on ne fait qu'écouter, ce n'est pas un problème :)

Une radio sur les blogs

Blogosphere Radio reprend de l'activité avec un mini-programme sur les nouveautés de la blogosphère. Malheureusement, c'est en anglais.
Cette station de radio se définit comme "la voix de la blogosphère".
Source : Weblogger.ch.

22 septembre 2004

Road Trip

ST sur son blog Ma Parole avait décidé de suivre le parcours que les bloggers lui donneraient.
27 ont répondu à son appel, et lui ont donné leurs indications à suivre.
On peut donc désormais suivre son périple.
Il nous raconte en texte et en photos le parcours, 34 km !

J'avais découvert ça via le blog de lithium.

Des usages du telephone-photo

Avant-hier, Frédérique Roussel publiait sur Libération, l'oeil du mobile, un article très complet sur les usages du téléphone-photo et de ses prolongements dans le moblogging. Usages culturels, sociaux, professionnels... Tous ces aspects sont abordés avec intelligence, sans faire l'économie de questionnements sur l'utilité, la futilité ou les dangers de ces usages.

D'emblée, elle pointe ce qui fait l'attrait du téléphone-photo :
"Un mobile est devenu un objet usuel, qu'on porte toujours sur soi. Du coup, son extension photographique suit aussi le quotidien. Une fête entre amis, un coucher de soleil, le visage de ses enfants. Clic !clac ! Des détails précis, comme un morceau de tasse, un pied, un verre de bière, les prix de l'essence dans les stations-service, des visages qu'on veut mémoriser. Clic !clac ! L'appareil sort de la poche, c'est instantané, ludique"

Dans son article, Frédérique Roussel mentionne un résultat de sondage assez surprenant :
"La filiale britannique du leader mondial du téléphone mobile a demandé à 3 500 femmes comment elles utilisaient leurs phototéléphones. Leurs réponses laissent songeur : 20 % se prennent elles-mêmes dans de nouvelles tenues pour les montrer à leurs copines, 18 % prennent des chaussures et des vêtements dans les vitrines pour les mêmes raisons, environ 15 % prennent leur nuque pour contempler ou faire contempler leur coiffure, 10 % s'en servent pour inspecter leurs dents après un dîner... Et pas moins de 10 % arrivent à s'en servir comme miroir pour rectifier leur maquillage !"

Bien entendu, le problème des photos "volées" (espionnage industriel, droit des personnes sur leur image, droit sur l'image d'une propriété privée) est également évoqué avec les mesures qui visent à limiter les usages illicites du téléphone-photo (interdiction d'entrer dans certains lieux avec un téléphone-photo, dispositif de déclenchement sonore non désactivable sur les appareils...). Ce qu'on pourrait surtout espérer au détour de la prolifération de ces pratiques, c'est que la médiatisation de quelques cas de jurisprudence puisse contribuer à éclairer le public sur les subtilités des droits d'auteur et des droits-voisins en matière d'image.

Signalons au passage que Jean-Luc Raymond est cité dans cet article comme un "fin observateur de la blogosphère", et que Frédérique Roussel y annonce également la parution prochaine d'un ouvrage de Cyril Fievet et Emily Turrettini sur les blogs.

Downsized to king of the blogs

Hier, le Times de Londres a publié un article sur les blogs dans la section Business de son édition en ligne. Jusque là, rien de particulièrement original, sauf que le journaliste, Andrew Heavens, m'a interrogé pour écrire son article et me cite.

Cet article est titré "Downsized to king of the blogs," et vous pouvez le lire gratuitement pendant encore six jours.

J'espère que vous ne trouverez pas trop ptétentieux ce témoignage d'auto-satisfaction, mais ce n'est pas tous les jours que je suis cité dans la presse anglo-saxonne.

Roland.

21 septembre 2004

Parcours Numerique

Parcours numérique 2004 est un spip animé par l'équipe de fluctuat.net à l'occasion de la deuxième édition de la Villette Numérique. Vous y trouverez de quoi vous (re)faire une petite culture sur les arts numériques. Le photo-blog Parcours numérique : Rond-point vous permettra de suivre en images le déroulement de ce festival qui débute aujourd'hui pour se poursuivre jusqu'au 3 octobre. Les adhérents-visiteurs y ont déjà blogué plein de photos !

Il se passe trop de choses à la Villette Numérique. Impossible de tout voir, il va falloir choisir.

P'tite balade dans la francophonie virtuelle...

Je commence en passant par les cieux de Shandara, canadienne dans les Alpes, pour lui souhaiter une belle fête! Puis je pars direction la Belgique avec les mots colorés d'Olivier, retour à Paris avec l'Excentrée, et comme le temps file, je retourne au pays en passant par le Cybercarnet du Peintre Charmant...

20 septembre 2004

Neutron !

Par le plus grand des hasards je découvre Neutron, un jeune blog propulsé sous Dotclear. Son auteur, François Obada n'a pas oublié son sens critique au vestiaire; il sait exposer ses propos de façon claire et argumentée sans abuser toutefois de la patience du lecteur.

Voyez par exemple son billet du 6 septembre, Le blog du peuple, MEDEF inside, qu'il introduit tambour battant :
"Le blog est souvent décrit comme un média populaire, voire personnel. Rattrapé par la logique capitaliste, il devient un argument de vente et un outil de marketing, assujetti au bénéfice. Explications d'une nouvelle pompe à fric..."

Ou encore celui-ci, Gmail et confidentialité des données; même une dummie comme moi peut comprendre pourquoi il faut se méfier du Gmail.

Voilà un blog fort sympathique, me dis-je en scrollant vers le bas de la page. Mais je n'étais pas au bout des bonnes surprises, car tout au bout au bout du bas, c'est le Top.
Oh! la belle cerise sur le gâteau :))

Tout sur la photo numerique : de la theorie a la pratique

absolut-photo est un portail dédié à la photo numérique. Vous y trouverez notamment quelques "tutoriels", ainsi qu'un forum.

Pour approfondir vos connaissances, la lecture du cours de photographie de Christian Judei est recommandé.

Mais puisque rien ne vaut la mise à l'épreuve, passez sans tarder de la théorie à la pratique.

[via THOT]

19 septembre 2004

Photo-blagues

Il y a un an et demi, la plupart de ceux qui se lançaient dans le photo-moblogging s'en tenaient à poster depuis leur téléphone-photo, et c'était intéressant de voir se profiler un nouveau genre photographique. Depuis, la chose s'étant banalisée, le moblogging par téléphone-photo est devenu une fonctionnalité parmi tant d'autres du blog ou du photoblog. Nombre de mobloggers ont fermé boutique, d'autres ont fait évoluer leur moblog vers quelque chose de plus hétéroclite.

Quelques uns gardent néanmoins une certaine constance : Joi-Ito continue à mobloguer des photos exclusivent téléphonées. Seule évolution notable, depuis qu'il a un chien, il nous sert moins souvent des sushis.

Rover qui est un drôle, fût aussi parmi les pionniers du genre (bien après Joi-Ito tout de même). Il mettait un grand soin à publier des images plutôt élaborées et ma foi, d'assez bonne qualité, eu égard aux limites du téléphone-photo.
Maintenant, Rover a pris le pli, il est moins attentif à la qualité ou la provenance des images. Par contre il est toujours aussi porté sur les blagues, qu'elles soient fortuites ou mises en scène.

Blogueurs U.S.: triomphe mérité ou un peu trop hâtif?

Au moins deux éditoriaux dans la presse dominicale américaine sur le "triomphe" des blogueurs conservateurs dans le scandale du "Rathergate": celui de Jeff Jarvis dans le New York Post, sur "ce que les blogueurs peuvent enseigner aux médias traditionnels" (posté sur le site de Jeff, car curieusement, le NYP ne l'a pas mis en ligne.) Jeff estime que CBS a plusieurs leçons à tirer de ce scandale, mais il appelle aussi les blogueurs à davantage de prudence et à moins de triomphalisme. Après tout, CBS n'a pas cédé pas face aux blogueurs et continue d'affirmer que son investigation menée par Dan Rather est solide.

Sur un autre ton, l'édito du Los Angeles Times: "Ce tournant pour les blogueurs n'est pas une révolution" L'auteur, un journaliste apparemment non blogueur écrit souvent des commentaires irrités sur les attaques médiatiques des conservateurs. Il rappelle que pratiquement tous les scoops ne sont pas générés par la blogosphère, mais les médias traditionnels et estime que les blogueurs stimulent les enquêtes de la presse U.S. mais sont encore loin de la remplacer.

18 septembre 2004

Au fil des Etoiles

Les mauvaises langues disent que les blogs tournent en rond dans des petites sphères étanches comme des poissons dans un bocal. Mais pas du tout ! Les blogs sont des fils d'Ariane dont on attrappe un bout pour partir à l'aventure dans un dédale dont on ne connaît jamais très bien l'issue.

Aujourd'hui, Pintel m'accroche avec l'image d'un beau pélican.
Et Zou! il m'envoie valser parmi les nébuleuses.

Mais pourquoi dit-on que celle-ci ressemble à un Pelikan ?
Comment nomme-t-on les figures célestes ?

Existe-t-il une histoire de la représentation des constellations?

En cherchant d'autres explications, je tombe sur cet article de Konrad Becker 1998, Gravité et e-vasion, qui évoque l'enjeu de ces représentations.
"La cybernétique, l'étude de la communication et des mécanismes de contrôle, apparaît comme une science de l'inter-relation des symboles, et les interprètes de la structure de référence sont les navigateurs et les artistes du contrôle. La vieille tradition de l'hypertexte les connecte comme des constellations d'étoiles, tout comme elle connecte les mots et les êtres abstraits à différents niveaux de signification et de méthodes idéographiques de visualisation."

Mais ne me demandez pas comment, sur mon chemin, j'ai rencontré cette définition de l'agôn, donnée par Dominique Garand à propos de Witold Gombrowicz :
"agôn : combat réglé, jeu de rivalité en vue d'établir une supériorité, angoisse, affrontement de la mort et de la finitude. Cette écriture agonique était aussi à mes yeux un traitement éthique du conflictuel sous toutes ses formes (du duel de grimaces dans une cour d'école aux conflits internationaux, en passant par les conflits entre collègues dans un bureau et des conflits liés aux mouvements historiques)."

Finalement, qu'adviendrait-il si l'on cessait de grouper les étoiles en constellations ?
"Et je fus en présence d'un autre ciel.
Disparues les constellations d'il y a un instant encore,
Les trois quarts du firmament étaient vides." (Yves Bonnefoy)
[-]
Ainsi, premier temps : le livre qu'on ouvre à nouveau n'est plus habité que de signes "indéchiffrables, d'agrégats de formes d'aucun sens", et cela correspond bien à la disparition encourue au dehors des constellations, après quoi, second temps, "par- dessous" les signes du livre qui se donnent maintenant dans le désordre vient "quelque chose comme une neige", "comme si ce qu'on nomme l'esprit tombait là sans bruit ".

Avancer dans la neige ou l'expérience de la déchirure chez Yves Bonnefoy par Hans Freibach.

Oh! pardon, je crois que me suis encore égarée très loin de la blogosphère ;-)

Casse-tetes de mots

Naked Translations, est le blog de Céline qui est traductrice-interprète français/anglais. A dose homéopathique, elle nous raconte les subtilités de la langue de Shakespear, les quiproquos, et son désespoir à traduire les blagues.

Si vous aimez les casse-têtes et si vous n'êtes pas trop fâché avec l'anglais, voilà un signet à garder au chaud pour les soirées d'hiver : mots croisés philosophiques.

Kinky Paname sur la ligne 7

Ce matin, j'ai pris la Ligne 7 du "Métro des Blogs".

Une bonne idée de Paname-ensemble qui a combiné une carte interactive des stations de métro et de RER et un annuaire des bloggers parisiens et franciliens.

Et parce que Paris ne serait pas vraiment Paris sans l'amour de tous ceux qui tentent de l'apprivoiser, à commencer par sa langue, découvrez mon français n'est pas très bon !.

Là où le souci de bien faire chercherait à faire oublier les fautes, vous découvrirez des hésitations poétiques qui révèlent le français sous un jour parfois inattendu. Par exemple, la découverte des subtilités du vouvoiement est délicieuse.

Mais n'allez pas croire pour autant que la découverte de la France se limite à la pratique de la langue.

Voyez par exemple la Petite anglaise ("diary of an english thirtysomething in Paris") des Buttes Chaumont.

Elle a fait des recherches pour nous apprendre que la baguette de pain (Kinky baguettes) date de l'Antiquité et qu'elle existait déjà à Athènes.

Et vous, vous la traduiriez comment notre "Kinky" baguette ?

Tropiques du Ded...

J'ai déjà dit et je ne dirai jamais assez de bien du Tropique du Cancre et des textes que Ded y cisèle. J'ai déjà dit et je ne dirai jamais assez le plaisir et le soulagement que j'ai eu à le voir écrire à nouveau après sa trop longue éclipse.

Je n'ai pas encore dit aussi clairement, mais je le dis : il faut le lire, le relire et s'en imprégner. Maintenant qu'il a dit de gentilles choses sur NouS, c'est plus délicat, ça va ressembler à du renvoi d'ascenseur ou à du marketing viral, aux yeux des plus pervers et des mauvais esprits. Mais tant pis, hors de question de bouder mon plaisir.

Morceau choisi, particulièrement saignant, tendre et goûteux : «Comment pouvez-vous argumenter autour du nombre d'usagers de l'homéopathie ? Si la moitié des français sont croyants, est-ce là une preuve de l'existence de Dieu ? Si trois quarts de la population regardent les programmes de TF1, est-ce là une preuve de la qualité de ses programmes ?»

Malheureusement pas (encore ?) de permaliens pour ses billets, alors cherchez au 12 septembre 2004, si ce billet devait se trouver caché à votre vue.

Tout sauf un cancre, le Ded. Et puis il a de saines lectures, ce garçon. Là aussi deux des blogs qu'il faut lire absolument, car ils sont un tel soulagement, deux autres preuves que blog peut rimer avec langue belle et puissante, ainsi qu'avec idées fortes et saines : P777 - The End of Existence et /dev/random.

Et puis rassurez-vous, il y a aussi de quoi rire ou s'interroger chez Ded. Mais toujours le plaisir d'être confronté à un cerveau en état de marche. Ça se fait rare, savourez.

T de Z&T - NouS

Un p'tit tour et je file...

Taian nous remémore le carrousel en images, en histoires et en idées. J'ai toujours eu un faible pour les carrousels, qu'y puis-je, l'on ne se refait pas! Là, encore une fois, j'embarque dans l'instant de cette ronde imaginaire. Je vole de blogs en blogs, puis je retombe dans les bras de Camille la chenille avant de disparaître complétement....

17 septembre 2004

WikiSchool

WikiSchool vous connaissez ?

Je n'ai pas le temps de vous raconter; trop de travail avec cette rentrée qui commence sur les chapeaux de roue. Et puis je voudrais trouver aussi le temps de créer un WikiSchool. Je cours, je cours!

Par contre Christophe Ducamp a pris le temps de tout expliquer ici, avec des arguments très convaincants.

Expérience sur Blog

C'est encore Ma Parole ! qui commet cette expérience, ici.

Blogguer même de "mauvais articles" : le plaisir pourrait ne pas durer

Blogbridge est un nouvel aggrégateur Open Source destiné à ceux qui lisent un grand nombre de fils d'actualité.

Le public visé est celui des "non-techniciens". Il permet notamment l'intégration des fils d'actualités au format OPML.

Vous pouvez voir ici un aperçu du tableau d'administration ainsi que des fonctionnalités.

Pour en savoir plus, consultez la page qui lui est consacrée sur SourceForge.

Une fonctionnalité, actuellement, non encore développée, a retenu mon attention. Elle s'appelle "Show only Good Articles".

C'est encore une chance qu'elle soit en option ! Mais pour combien de temps ? ;+)

16 septembre 2004

She is so pretty

La fiançée de demain.
Elle a un journal intime qu'il faut lire si l'on veut accéder aux niveaux supérieurs de relation, il faut la choyer, si l'on veut être aimé en retour.
C'est simple comme tout.
La version homme n'existe pas, c'est curieux.

Censure et arrestations de journalistes en Iran : suite

Suite à l'arrestations des journalistes blogueurs iraniens et du père de Sina Motalebi (dont j'ai parlé ici il y a trois jours), Hossein Derakhshân a publié le 14 septembre un résumé de la situation sur son weblog anglais, en demandant aux blogueurs de diffuser ces informations le plus largement possible. Il précise également que ces mesures sont prises au moment où les résultats d'un sondage dans l'opinion iranienne font apparaître que les iraniens font plus confiance dans les informations trouvées sur internet que sur les autres médias.

Le 14 septembre, Reporter sans frontières revient sur ces arrestations et exige la libération des journalistes et de Saïd Motalebi.

Le 15 septembre la BBC iranienne publiait un entretien (audio.ram) avec Sina Motalebi à propos de l'arrestation de son père en Iran.

Les weblogs entrent progressivement dans les universités d'Europe

Comment aider les étudiants à apprendre en ce début de XXIème siècle ? En les incitant notamment à se former aux nouvelles technologies.

Le principe admis, le sujet reste hautement polémique, tant les visions qui s'affrontent sont diverses, comme l'ont par exemple montré les 2ème rencontres internationales du multimédia de l'apprentissage. (Voyez le résumé dans cet article de la FING : Serge Pouts-Lajus : des technologies éducatives et de leurs gourous).

Reste que les TIC progressent dans l'enseignement. Les weblogs eux aussi pénètrent progressivement le monde de l'éducation. Devenus "Carnets d'éducation", ils sont utilisés par les enseignants comme outil pédagogique.

Ces innovations qui ont vu le jour aux Etats-Unis et au Canada, ont gagné l'Europe et élargissement oblige, les nouveaux pays membres.

Impossible d'évoquer l'utilisation académique des weblogs sans citer le remarquable travail de José Luis Orihuela, (eCuaderno), universitaire espagnol. Un intérêt pour l'utilisation des weblogs dans un contexte universitaire qui fait des émules.

Ainsi l'université de technologie de Vienne en Autriche propose désormais à tous ses étudiants de créer leur weblog via la plateforme twoday.net.

TU Wien: Weblogs für alle!

Cette offre concerne aussi bien les weblogs personnels que weblogs communautaires.

* Wozu Weblogs

* Was sind Weblogs ?

* What are weblogs ? Dave Winer.

Ce type d'action annonce-t-il aussi en France une généralisation des partenariats entre fournisseurs de solutions de weblogs et les universités ? Y a-t-il complémentarité ou concurrence, avec ceux qui voudraient développer l'esprit "Open Source" dans les universités ? A suivre.

Voilà un exemple qui montre concrètement comment l'Europe du savoir est en train de s'approprier les weblogs comme "outil culturel". Des interrogations, des innovations, et des projets, qui obligent déjà à porter le regard vers le nouvelles frontières de l'Europe.

Pour une vision de l'intégration des technologies de l'information et de la communication (le "TIC" de MediaTIC) dans les nouveaux Etats membres de l'Union Européenne, voyez par exemple Quelles perspectives pour les TIC dans la nouvelle Europe ?

Meme en avion !

Selon l'article de Christophe Alix dans le journal Libération, Airbus met en place un système de relais ("pico-cellule" + serveur à bord) qui permettra aux voyageurs d'utiliser leur téléphone portable et la connexion au réseau internet pendant les heures de vol.

Les blog addict pourront mobloguer en avion, et le bruit de fond des conversations privées n'épargnera plus ces rares parenthèses de flottement hors ligne.

Je parie que la meilleure niche d'affaire pour les années à venir sera d'ouvrir des "Unplugged café" au milieu des villes.

Blogueurs U.S. au coeur du "Rathergate"

Sous savez peut-être qu'aux USA, la chaine CBS et son journaliste vedette Dan Rather sont au coeur d'une tempête médiatique, dans laquelle plusieurs blogueurs jouent un rôle-clef. Au cours de l'émission 60 minutes (une sorte de prestigieux "Envoyé Spécial" hebdomadaire,) Dan Rather a dévoilé un document selon lequel W Bush, présenté comme un fils-à-papa pistonné dans la Garde Nationale au lieu de servir au Vietnam, aurait désobéi à ses supérieurs.

Or, le blogueur Charles Johnson a analysé le document, et conclu qu'il était faux (tout le récit de l'enquête du blogueur est ici) Le Chicago Tribune analyse le rôle des blogueurs dans ce scandale dont on n'a toujours pas le mot de la fin.

Lien bonus: une chronique du New York Observer écrite façon blog sur... bloguer, les blogueurs etc.

Ps: le blogueur Ken Layne estime que la presse traditionnelle américaine s'est fait l'écho des blogueurs pro-bush un peu trop prestement.

15 septembre 2004

Guerre anti-spam dans l'enceinte des cases commentaires

Online Journalism Review évoque la levée de boucliers des blogueurs outre-atlantique à l'encontre des spammeurs qui engluent les commentaires de messages publicitaires. L'article de Mark Glaser donne une série de conseils pratiques pour se protéger (sans se faire vraiment d'illusions d'ailleurs... le ton des blogueurs interviewés reste assez pessimiste.)

Bush vs Kerry

J'ai simplement tapé "blog" dans Google. Ce simple mot et en bas de page je vois GeorgeWBush.com. Alors j'ai cliqué, et j'ai cru à une blague. Mais c'est très sérieux. Très pompeux aussi. Bien sûr une vraie campagne électorale digne de ce nom se fait aussi sur internet, et je n'ai pas mis une seconde pour trouver The Official Kerry-Edwards.
Tout est bon pour faire parler de soi, ils le disent tous : internet c'est l'avenir...

S'en mettre plein les yeux.

Je vous ai fait une petite sélection de photoblogs à visiter les jours de pluie.
Parce que de belles images dans la tête, c?est du bonheur dans le c?ur?
Mute (english)
Shutterbug (english)
Daily Eyes (english - japan)
Photopix (deutcsh)
iPixel (français)
Fotosensibile (italian)

Et un grand merci à Photoblogs qui me donne chaque jour ma dose de beauté...

Tout 9

Du neuf pour la rentrée ? En veux-tu en voila !
C'est chez Philographe que le 9 prend ses aises (schémas à l'appui). Pour une matheuse ratée comme moi, c'est la fascination assurée !
Mais pourquoi on nous apprend pas ça à l'école ????

Blog et Cailloux aléatoires : l'appel du sud

Trouvé par hasard un article de présentation sur les Blogs datant de 2002 sur lagoon.nc, fournisseur d'accès Internet en Nouvelle Calédonie.

Une excellente occasion pour vous inviter à découvrir de magnifiques photos de Nouvelle Calédonie, familièrement appelée "Le Cailloux".

Un nom qui inspire aussi les webloggueurs qui écrivent sur ce morceau de France perdu au milieu de l'océan. Voyez par exemple Cailloux aléatoires.

Voilà de quoi vous mettre la tête à l'envers, et qui pourrait vous décider à partir, comme Nikkita vous aussi vers les mers du Sud.

Vous y rencontrerez peut-être "Hugo", "(c'est son prénom dans les milieux mafieux des mers du sud, spécialisés dans le trafic de caleçons et de flacons de parfum)" nous indique Mangajima qui ne voudrait surtout pas passer pour une "balance".

Le Sud, çà pourrait être le bar Triana raconté par Selian, ou bien encore, l'arrivée à Puerto Madryn depuis Buenos Aires.

Et pour imaginer une fin romanesque sur la Terre de Feu, voyez Manutara, parce que "sans le mensonge, la vérité s'ennuie" (BHL).





Souvenirs, souvenirs

Il faut aller lire les cicatrices du calendrier, une belle façon d'entrer dans le monde de Samantdi.

Le Journal de Max

Passé par mon p'tit jardin perso, mentionné par un blog par jour, voici un blog qui décape les neurones. Le bureau à l'envers, ou l'envers du bureau, j'sais plus trop dans quel sens le prendre. Ma curiosité me perdra...

Du Mar et du Cel a tous les etages

On trouve des choses étonnantes dans le blog de Cel. Des choses qui évoquent le bric à brac d'un autre Marchand de Sel.

On y trouve des itinéraires étalon (toute une affaire!), de minutieux compte rendus d'expositions et d'étranges histoires qui commencent par "Etant donné", là où d'autres commenceraient par "Il était une fois" lorsqu'ils veulent remonter à l'origine du monde.

Chez Cel, il faut fouiller à tous les étages. Aujourd'hui elle nous fait de la poésie de bonimenteur, que fera-t-elle demain ?

Trois p'tits tours de bulles...

Sensations d'après quarantaine chez Blog Café. Recette de « Tuiles aux pistaches et Amandes » (qui me fait saliver) chez C'est moi qui l'ai fait! Des bijoux à croquer? Mignons en plus! C'est chez Lavomatic que cela se déniche...

14 septembre 2004

Au diable l'avarice !

C'est le nom d'une blog/photoblog en anglais, très...européen. Des photos de Londres, beaucoup de Paris, de la Bulgarie etc..

Les photos de Paris sont très sympathiques avec une certaine saveur d'autrefois.

iko

Blogs, sites et normes

On connaissait déjà le site de langue anglaise css vault qui référence des sites aux normes w3c et plus particulièrement ceux utilisant le css.

"Aujourd'hui", il existe un site en français kalitee.org qui fait de même en présentant des sites en langue française de qualité.

La magie Google

On a tous été tenté de taper le nom de son blog dans Google pour voir ce qui en ressortait, où on avait réussi à percer. C'est ce qu'a fait egographies (dont je souligne le graphisme épuré, paufiné, avec un petit côté "estampes japonnaises" que j'adore)...
J?ai également trouvé un article citant mon blog sur le site Lethal Fabrika dont je ne parviens même pas à identifier la langue (visiblement d?Europe de l?Est)? Si une phrase telle que «Net?lu no Vidzemes tirgus biju sav?s ierastaj?s dienas gait?s uz to?.» vous évoque quelque chose, n?hésitez pas à me le dire.

13 septembre 2004

Un flash mob qui ne dit pas son nom ?

Le génie de la Bastille qui organise depuis 1984 des ateliers portes ouvertes, fête son 20e anniversaire le 26 septembre de 16h à 22h, place de la Bastille.

Cette fois, l'opération a tout d'un flash-mob caritatif réalisé avec le partenariat D'Emmaüs Fance.

Thème de la journée : La précarité.

Les consignes :
Chaque artiste, vêtu d'une combinaison blanche et d'un loup blanc réalisera au sol des carrés monochromes de 1m X 1m de la couleur de son choix (peinture effaçable) sur les trottoirs de la Place de la Bastille et du Bd Richard Lenoir.
Combinaisons et loups seront vendus sur place à un prix très modique nous dit-on.

Arrestations de Journalistes et blogueurs en Iran

le 24 août dernier, j'évoquais sur Mediatic une nouvelle vague de censure sur le web iranien.

Entre temps, la plupart des journaux en ligne censurés avaient trouvé des hébergements transitoires ailleurs. Mais pas mal d'arrestations ont eu lieu. Certains fournisseurs d'accès arrêtés dès le 22 août ont été libérés, et maintenant c'est le tour des journalistes-blogueurs.

le 31 août, dès les premières arrestations, le journaliste blogueur Sina Motalebi a tiré la sonnette d'alarme et fait part de sa très vive inquiétude. Pour ma part l'inquiétude est d'autant plus grande que Sina Motalebi, déjà emprisonné puis libéré l'année dernière, n'a rien publié depuis le 31 août sur son blog. Je fouille un peu plus loin, et j'apprends par plusieurs sources (Hoder, Sobhâneh, et le journal en ligne Gooya) que le père de Sina Motalebi (Saïd Motalebi, 62 ans, cinéaste et juriste, hospitalisé à plusieurs reprises pour des problèmes de coeur) a été arrêté le 10 septembre. Pour le journal Gooya il n'y a pas de doute que cette dernière arrestation est une mesure d'intimidation qui vise Sina Motalebi qui avait bénéficié de nombreux soutiens en dehors de l'Iran pour sa libération de prison l'année dernière.

Les médias occidentaux commencent enfin à s'émouvoir de cette vague de censure. Le 9 septembre, Reporter sans frontière, et aujourd'hui, Samizdat.net, font état de l'arrestation de trois journalistes Babak Ghafori Azar, Shahram Rafihzadeh et Hanif Mazroi. Une coquille a dû se glisser sur les dates d'arrestation, car d'après ce que j'ai lu sur le blog de la journaliste et blogueuse Nedâ Dehghân, ces journalistes ont été arrêtés les 7 et 8 septembre (et non les 7 et 8 août).

Ethique sur mesure

N'est-ce pas merveilleux les blogs ? En flânant ce soir sur Plastic Bag, j'ai enfin trouvé des réponses à mes questions sur l'éthique. Et même si vous ne vous posez pas de questions d'éthique, Ethical Philosophy Selector s'en charge pour vous.

Vous aimeriez pouvoir affirmer que le propre de l'homme est d'être libre (ou le contraire), qu'il existe des vérités transcendantes (ou pas), que le but de toute philosophie est la recherche du bonheur individuel (ou celui de tous)... mais où trouver les arguments qui vous permettront de défendre votre sens personnel de l'éthique ? Quel philosophe patenté pourriez vous appeler à votre secours ?

Il vous suffit de quelques clics pour cocher les réponses d'un questionnaire et Ethical Philosophy Selector fera le reste . Il vous trouvera le ou les philosophes dont la pensée sert votre intuition, et vous fournit en prime quelques citations, une bibliographie et des liens sur votre philosphe "préféré".

En fait, sur le site de Selectsmart, vous trouverez des selectors pour tout et n'importe quoi. Et je me dis qu'il serait grand temps que l'on me propose un selector d'identité, car je ne sais plus qui je suis ;)

12 septembre 2004

Le blogs enfin reconnus en France ?

Aujourd'hui qu'elle ne fut ma surprise en voyant apparaitre sur la première page des actualités Google, un lien vers le blog bleu blanc blog pour un article sur Intel : L'internet selon Intel!

Un signe que les blogs sont [enfin ] finalement reconnus comme des sources d'informations ? En tout cas, une première à ma connaissance sur les actualités de google fr.

iko

Images du monde

De Paris en France, au Golden Gate noyé dans les brumes de San Francisco, de Montmartre à Jérusalem, de New York à Stockholm, de Venise au Mont-Blanc, de l'Australie à la Chine, des châteaux de la Loire au Japon, et bien plus encore, découvrez les magnifiques images du monde sur le site terragalleria.com.

[Plus de liens vers des photos magnifiques sur le site de Douze Lunes]

L'actualite d'Amnesty International au format RSS

Amnesty International USA propose des flux d'actualité au format RSS [via I Feed You].

Le fil d'actualité sur l'Europe.

11 septembre 2004

"Le Monde" parle des tunnels sous Paris

Le Monde consacre ce soir une pleine page aux tunnels creusés sous Paris, notamment sous la prison de la Santé. Les trois articles sont disponibles gratuitement pendant une semaine, après vous devrez payer; Mais rien ne vous empêche d'acheter le journal.

Voici les pointeurs vers les trois articles parus aujourd'hui (édition datée 12-13 septembre 2004):

Les mysteres de Paris

La Veuve Tarquine adore Paris. Elle a décidé de nous lancer des défis à base de photos sybillines. Qui suis-je nous demandent des gargouilles, des plaques de rue, des statues...

Sophil de l'eau

Coupe de l'America a Marseille

"Pour voir les régates de sélection dans la rade de Marseille, mieux vaut avoir un bateau, car tout se déroule assez loin de la côte.

En revanche en mer, on peut approcher les participants de près, voire même de très près."

Un excellent reportage avec de superbes photos sur le site de l'émerveillée

Une lettre non electronique

Aujourd'hui c'est devenu si facile d'écrire une lettre. Un e-mail, un ordinateur et le tour est joué. Mais tgtemps a reçu un vraie lettre et nous reparle avec un brin de nostalgie du bonheur de recevoir autre chose qu'une carte postale de vacances, une facture ou une publicité.

C'est la rentree des petits rongeurs myomorphes murides de l'Opera

Titre un peu curieux pour une émouvante séance de danse en famille.

Sophil de l'eau

10 septembre 2004

Neologismes

La carnetière Loisible Oiselle invente des néologismes latents.

C'est créatif, divertissant et poétique.

incadence
Incadence (n.f) : Incandescence des sens après une danse cadencée par le balancement de hanches caracolant.

artmateur
Artmateur (n.m) : désigne un voyeur, engagé dans la marine marchande, qui aime s'imaginer artiste, parce qu'il aime les jolies femmes. Qu'il les peint, format marine. Et qu'il les collectionne. Une toile dans chaque port...

Boycott de TF1, les bloggeurs vont-ils s'interesser a cette affaire ?

L'affaire semble importante : un email spam circule en ce moment sur internet suite aux propos affligeants tenus par Le Lay...

Copie de cet email (update : citation) :

En plein coeur de l'été, Patrick Le Lay, PDG de TF1, a déclaré « A la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or, pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont vocation de le rendre disponible. C'est-à-dire de divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du cerveau humain disponible. »


Cette déclaration est la preuve du mépris profond de TF1 envers ses téléspectateurs. Cette manipulation, assumée et déclarée, des cerveaux des téléspectateurs est, bien qu'elle ne soit pas nouvelle, extrêmement dangereuse.
Comment une démocratie peut-elle vivre normalement lorsque la première chaîne du pays déclare ouvertement manipuler le cerveau de ses téléspectateurs ? Ne serait-ce que pour garder au moins notre dignité, nous ne pouvons laisser passer cette déclaration sans réagir. C'est pourquoi nous appelons au boycott de TF1 le jeudi 22 septembre, afin de prouver à monsieur Lelay qu'il ne fait pas ce qu'il veut de nos cerveaux. Une audience médiocre ce jour-là privera TF1 de nombreuses retombées publicitaires, et retournera contre son auteur cette déclaration.



Lire aussi :
http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=4459
http://www.mouviz.com/actu/actu.php?num=647

Comment Le Lay a travaillé du cerveau :
http://www.liberation.fr/page.php?Article=236976

Hommage

Un texte à mettre au masculin pour mon hommage à JLR.

"Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va

Belle dans la nuit claire des voiles
oublie le gouvernail,
Va où le vent te mène,
va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Belle dans la nuit claire des voiles
oublie le gouvernail,
Va où le vent te mène,
va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Serre le bien fort dans tes bras
le premier qui te sourira
et bon vent si tu t'en vas
Va où le vent te mène,va

Serre le bien fort dans tes bras
le premier qui te sourira
et bon vent si tu t'en vas
Va où le vent te mèn, va

Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va.

Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va

Belle dans la nuit claire des voiles
oublie le gouvernail,
Va où le vent te mène,
va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Belle dans la nuit claire des voiles
oublie le gouvernail,
Va où le vent te mène,
va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Serre le bien fort dans tes bras
le premier qui te sourira
et bon vent si tu t'en vas
Va où le vent te mène,va

Serre le bien fort dans tes bras
le premier qui te sourira
et bon vent si tu t'en vas
Va où le vent te mèn, va

Belle dans la poussière des rails
Laisse tomber l'éventail
Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t'aime
au rythme du monde qui va
Oublie les mots qui t'enchaînent
Va où le vent te mène, va."

Va où le vent te mène, Angelo Branduardi
Loading...