Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

06 octobre 2004

Ou est donc passe mon chariot metallique ?

C'est que les blogs n'ont rien d'extraordinaire, ils vous parlent de la vie. Exemple :

Quand on y pense, le supermarché, c'est l'aventure au XXIe siècle. Première étape quasi-obligatoire : la voiture ou voiturette à stationner le plus proche possible de l'entrée de la galerie commerciale sous peine de devoir pousser le chariot metallique (c'est pas beau ce mot!) avec la marmaille qui en fait voir de toutes les couleurs à la mère de famille. C'est stratégique.

Deuxième étape, entrer dans le magasin, se frayer un chemin dans les rayons (ce qui n'est pas une mince affaire aux heures de pointe), se contenter d'être belle, oublier désespérément la musique d'ambiance qui est souvent plus que larmoyante, chasser la bonne affaire inaccessible en hauteur ou pour vous courbaturer au ras du sol (bref, être sportive s'impose). Essayer d'opérer un classement méthodique dans le chariot pour éviter d'écraser les tomates entre le shampoing et le pain de mie finement tranché.

Gagner le plus rapidement la caisse, sourire à la caissière en éloignant les enfants le plus possible de la couverture de télé-loisirs avec l'égérie de la semaine de la Star Academy, les bonbons et autre sucreries multicolores assurant le décorum de la Presse à 1 Euro.

Sourire une deuxième fois à la caissière pour lui faire oublier qu'elle a droit à une pause pipi de 5 minutes toutes les 3 heures et partir le plus vite de cet enfer, les 5 packs d'eau à charger dans la voiture avant de fuire... Et puis quelques minutes plus tard, après avoir déchargée la tonne de produits, mets et autres accoutrements de la modernité, se reposer, enfin.

Ah, j'oubliais : ne rien oublier et continuer à vivre sa vie comme une liste de courses et surtout éviter de se poser des problèmes mathématiques transcendentaux en rapport avec la grande surface ; ca nuierait désespérément à votre week-end!
Merci bien au passage au ticket de caisse qui se rappelle à notre bon souvenir!

Aucun commentaire: