Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

25 août 2004

Apres s'etre voilee la tete, faut-il encore se voiler la face ?

Vu de loin, on préfère en rire, tant cela paraît ridicule, et les carnetières iraniennes telles que Azadeh ou Shâdi Sadr ne s'en privent pas, même si leur rire est grinçant lorsqu'elles commentent l'article du journal de la république islamique du 6 juillet dernier, qui s'offusque de l'impudeur de certains magasins de sous-vêtements féminins des quartiers Nord de Téhéran qui exposent leur marchandise de façon trop ostensible, et rappelle que de telles pratiques sont illégales et considérées comme une atteinte à la pudeur. Voyez la petite photo qui est présentée à titre d'exemple.

Tout cela est l'ordinaire des femmes et jeunes filles iraniennes, qui savent à quoi elles s'exposent lorsqu'elles laissent échapper une mèche de leur foulard (deux mois de prison ferme) ou lorsqu'elles circulent pieds nus (74 coups de fouet). C'est sur ce fond d'oppression chronique que l'on voit saillir d'un coup, le monstrueux, l'impensable, l'indicible. Et ce qui advient ainsi, n'est que la conclusion logique de ce qui pourrit les esprits au quotidien.

Bien qu'ayant appris à entrer le nom de Atefeh Rajabi en lettres arabes dans le farsi-google, je ne trouve aucune trace de cette nouvelle que nous rapporte Eolas sur les blogs iraniens. Et d'ailleurs, comment fait-on pour pleurer de rage impuissante sur un blog?

Seul, le site féministe IFTribune y consacre un petit article aujourd'hui.

Après quelques recherches en anglais, je trouve ce forum de la diaspora iranienne anglophone, FREE IRAN (activistes nostalgico-royalistes?), qui donne (en anglais pour la plupart des textes) tous les détails de cette révoltante affaire.

P.S. : Dans ce forum je trouve quelque chose qui me fait tout autant frémir : une lettre-pétition adressée au président G.W. Bush, qui n'est pas signée que par des iraniens. Il s'agit tout bonnement d'une demande d'ingérence pour renverser le régime actuel en Iran. Après les dégâts faits en Irak, on croit rêver!

P.S. 2 : entre-temps je trouve d'autres sources, dont celle-ci, sur Bastegî-e-melli (parti de la solidarité nationale), un article du 19 août, dont je cite juste la fin
"Madame Sarvnâz Chitsâz, responsable de la "commission féminine du parlement de la résistance" a demandé à la société internationale de la défense des droits de l'homme de condamner cet assassinat."
Pour votre information, il s'agit d'un parlement en exil, fondé peu après la révolution islamique, et fidèle à l'esprit indépendant et démocrate de Mosaddegh

Humm... on sort du cadre de mediaTic, mais Jean-Luc, avoue que tu m'as tendu la perche ;)

Aucun commentaire: