Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

26 avril 2004

ribambelles

Sur NRGlaw il y a des ribambelles de gens qui se donnent la main pour baisser les bras ; ils sont spécialisés dans le divorce.

Ici , quand ils lèvent les bras ils ne se donnent pas la main. Dommage!

Mais , il y a des êtres qui, après avoir pris un drôle de médicament, arrivent à tout faire en même temps ; ils se donnent la main puis ils lèvent les bras et les baissent alternativement.
Dansent-ils la gavotte , ou la bourrée ? Cela reste un mystère...

Leur maître de danse pointe sur cet acte de conférence aux Jeudis de la Sorbonne: Danse et citoyenneté, par Anne MINOT et Claire JENNY, qui souligne que la danse "retranscrit des structures et des valeurs que la société reflète"

"Rappelons que la première danse telle que la ronde correspond à une société où tout le monde avait sa place mais où la notion de personne était encore peu développée. La ronde était une structure collective en tant que telle et en tant que clan. Puis sont apparues les danses avec déplacements, qui supposent donc un chef et quelqu’un à la queue. Ces danses commencent à exprimer une forme de structuration.

Tandis que d’autres formes de danse telle que la valse ont une vision plus duale, une relation individuelle et duale beaucoup plus forte.

Certaines formes actuelles de danse, la techno par exemple, éliminent totalement la relation avec l’autre : ces danses sont des formes d’expression relevant de l’individualité dans un groupe social.

En établissant une généalogie des danses depuis leurs origines jusqu’aux formes actuelles, on observe une évolution du sens de l’individu et en même temps un retour à un besoin de sentiment d’appartenance globale.

La danse peut être considérée comme l’expression de l’individu et l’expression de la société."


Alors que raconte la danse d'une ribambelle de gens qui se donnent la main tout en levant et baissant les bras ? Peut être le souvenir d'une étrange planète qui oscille de droite et de gauche ?

Aucun commentaire: