Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

30 avril 2004

Persistances rétiniennes

Bon d'accord, vous connaissez déjà le truc, mais le trouver en circulation sur des blogs persans (larme de pleine lune), avouez que ça ne manque pas de sel ! (Traduction du mode d'emploi : fixez pendant trente secondes les 4 petits point au centre de la figure, puis détournez votre regard vers une surface blanche et clignez des yeux par saccades. Que voyez vous ?)

Plus prometteur, j'apprend grâce au blog de Reyhâneh, le lancement encore expérimental du negârkhaneh (maison de l'image). Il s'agit d'une galerie photo collective où il suffit de s'inscrire pour pouvoir y déposer ses images. Le calssement se fait par catégories. Dans la rubrique paysages, je retrouve une vue de Persepolis où le poids de la pierre ne se laisse pas relativiser par la perspective, et cette image du printemps qui perce timidement près de Rey.
La navigation est un peu fastidieuse, mais en fouillant bien on peut trouver dans la catéorie art iranien, cette fantastique peinture du maître Ostâd Mahmoud qui nous rappelle combien les peintres iraniens sont redevables à leurs homologues chinois dont les chef d'oeuvres sont exposés actuellement au Grand Palais (à ne rater sous aucun prétexte).

Mais, via le très actif blog collaboratif Sobhâneh je découvre des images beaucoup moins réjouissantes. On dirait un canular mis en scène; malheureusement il semble que ce ne soit pas le cas.

Vite! se laver les yeux en faisant un petit tour sur le blog de Azâdeh qui est plasticienne et se dit Aftâbparast (adorateur du soleil). Même si vous ne comprenez pas les textes, les images et le graphisme du site valent le détour.

Aucun commentaire: