Blogue d'actualite du blogue et d'ailleurs sur le Web... Blogue mémoire en ligne depuis 2003... Précurseur en son genre, ce "blogue de liens" existe depuis la nuit des temps (en âge blogosphèrique). À sa naissance il participa aux grandes lignes de l'infernale blogosphère, puis des remous virtuels le firent tanguer sans arriver à le faire sombrer. Il se retrouva en ces eaux paisibles d'où il vogue désormais sans peine ni tracas...

29 février 2004

Les étudiants iraniens n'ont pas le moral

Bon d'accord, bloguons encore un peu pour mediaTIC.

Parenthèse : Grmbl Grmbl, je rouspète, je proteste! C'est de l'exploitation! J'ai plein de travail en retard. Mais qui peut résister au blogmania ? C'est sûr! Jamais je n'ouvrirai un blog. Enfin... c'est ce que je dis aujourd'hui... /parenthèse.

Via Joi-ito, le 28/02/04:

"Newsweek
"We will not take part in the funeral for freedom."
A cell-phone text message circulated in Iran to protest against a clampdown on reformists in
last weeks of parliamentary elections."


Tahsilât (études) fédère des blogs d'étudiants iraniens. Je parcours au hasard, et ne lis que colère, découragement, sarcasme :


Chez Divâr-neveshtéhâ (graffitis), le 25/02/04 :
"Malheureusement dans notre société, les seuls médiateurs sociaux qui ont droit à la parole sont une poignée de barbus auto proclamés qui se mettent le coeur en sang pour chaque cheveu échappé du foulard! Que ce sang du coeur soit l'expression de leur existence. Amen."

Chez Kimiâgar (l'alchimiste), le 28/02/04 :
"...Tu ne peux même pas trouver la délivrance en te suicidant, car Dieu là haut te dit : Ô sujet, tu as désobéi à mon ordre et tu m'as privé du délectable spectacle de tes lentes souffrances ici-bas, il faudra que tu brûles dans le feu de ma colère..."

Chez Aknoun beiné do hitch (maintenant, entre deux riens), le 28/02/04 :
"Amusant! Il y a encore des gens qui croient que Khâtami voulait travailler mais qu'il en a été empêché par d'autres. Cela me rappelle le dernier concours que j'ai passé; mon estomac voulait travailler mais moi, je l'en ai empêché"

esclave de JLR ;)

Aucun commentaire: